Acheter une voiture au Canada : nos conseils

Alice Lopez

L’acquisition d’une voiture au Canada peut se révéler coûteuse si vous ne prenez pas en compte certains paramètres comme les normes de sécurité ou le transport. Pour faire baisser le coût de la transaction, passez par Wise : grâce à l’utilisation du taux réel, vous ferez des économies sur le prix du virement en dollar canadien.

Faites votre virement avec Wise

Acheter une voiture au Canada : l’essentiel à savoir

Il est beaucoup plus compliqué d’acheter une voiture au Canada qu’en France. Premièrement, vous devrez lui faire traverser l’Atlantique. Deuxièmement, étant donné que les normes routières sont différentes en Amérique du Nord, vous serez obligé de faire homologuer le véhicule en France. Au besoin, le véhicule pourrait avoir besoin de modifications.

La procédure d’acquisition se fait de la manière suivante : achat, transport, dédouanement, Immatriculation provisoire, francisation. Pour plus de facilité, passez par une entreprise spécialisée dans les homologations de véhicules étrangers. Elle se chargera de toutes les démarches, depuis la réception jusqu’à l’immatriculation.

Voiture occasion Canada : les ressources incontournables

Sites internet

Parmi les sites internet permettent d’acheter des voitures au Canada, il y a :

  • Autohebdo.net
  • Auto123.com
  • Autotrader.ca
  • Pvtiste.net

La plupart de ces sites sont uniquement des plateformes. Ils ne vendent pas directement les véhicules, mais répertorient les annonces de garages professionnels.

Garage local

Vous êtes déjà au Canada ? Alors vous pouvez aller directement chez un concessionnaire pour acheter un véhicule. Vous aurez la possibilité de le tester, ce qui ne sera pas possible si vous achetez sur internet.

Par contre, pour faire venir le véhicule en France, vous devrez organiser le convoyage et l’homologation tout en étant encore sur le sol canadien.

Importateurs

Si vous voulez acheter une voiture canadienne ou américaine, le plus simple est de vous rapprocher d’un importateur en France.

Il vous proposera des véhicules canadiens homologués et se trouvant déjà sur le sol français. S’il dispose d’un solide réseau, vous pourrez aussi choisir des véhicules dont l’homologation est garantie et qui sont en vente dans des garages partenaires au Canada.

L’importateur s’occupera ensuite de faire venir le véhicule et de le mettre aux normes.

Faire immatriculer une voiture au Canada

L’immatriculation du véhicule se fait à la SAAQ. Si vous avez acheté votre véhicule chez un concessionnaire, ce dernier pourra s’occuper de faire la procédure. Vous n’aurez qu’à lui fournir votre permis de conduire.

Dans le cas où vous souhaitez faire l’immatriculation vous-même, les documents à fournir seront :

  • Si le véhicule est neuf : attestation de transaction et description du véhicule. Ils vous seront remis par le concessionnaire.
  • Si le véhicule est d’occasion : attestation de transaction et certificat d’immatriculation signé par le concessionnaire et le propriétaire.
  • Permis de conduire

Pour une vente entre particulier, pensez à présenter une copie du permis du vendeur. Sans cela, vous vous ne pourrez pas faire immatriculer le véhicule.

Souscrire à une assurance

Pour avoir le droit de rouler, vous devrez souscrire à une assurance de responsabilité privée pour un montant minimum de 50 000 $1. Celle-ci vous assure contre les dommages matériels causés à votre véhicule (si vous n’êtes pas responsables de l’accident) et aux autres voitures (si vous êtes en cause).

Vous pourrez ensuite souscrire à une complémentaire afin d’être assuré contre les dommages corporels, le vol, ou le bris de glace.

Si vous n’avez pas d’assurance responsabilité civile et que vous vous faites arrêter par la police, ou vous causez un accident dont les dommages sont supérieurs à 500 $, vous risquez une amende allant de 325 $ à 2 800 $2. De plus, votre véhicule sera immobilisé et l’on pourra suspendre votre permis de conduire.

Acheter une voiture au Canada pour la France : la procédure

Si vous achetez votre voiture en concession, vous paierez à minima la TPS (Taxe sur les produits et services) : elle correspond à 5 % 3 du prix de vente.

Une fois que vous vous êtes acquitté des éventuelles taxes, vous devrez obtenir une immatriculation. Sans ça, vous ne pourrez pas faire homologuer le véhicule en France.

Une fois le véhicule arrivé au port en France, acquittez-vous de la TVA : elle s’élève à 20 % 4 de la valeur du véhicule. Depuis l’accord CETA signé entre le Canada et l’Union européenne, les droits de douane sont nuls5 sur les voitures en provenance du Canada. Auparavant, ils étaient de 10 % 6.

Lorsque vous aurez payé toutes les taxes, le véhicule devra être homologué. Pour ce faire, la société transitaire française devra demander une immatriculation provisoire. Ensuite, elle pourra livrer le véhicule à l’entreprise qui s’occupera de la francisation.

Acheter voiture Canada par internet : les pièges à éviter

Vous avez décidé d’acheter un véhicule sur un site canadien pour le faire venir en France ? Voici deux conseils très importants à ne pas négliger :

  • Le prix du véhicule ne constitue qu’une partie du coût total : en plus des taxes locales, vous devrez payer le transitaire canadien et français, le dédouanement, la mise en conformité du véhicule et l’immatriculation. La facture peut monter très vite. Avant de vous engager, demandez un devis chiffré sous peine de vous retrouver pris au piège.
  • Vérifiez à tout prix l’historique du véhicule en faisant un contrôle Carfax® du véhicule. Carfax® est un site qui vous permet de savoir, en entrant le numéro de série, si le véhicule a déjà subi des accidents ou des dégradations. C’est impératif pour déceler d’éventuels vices cachés.

Acheter une voiture au Canada en tant que touriste : c’est possible ?

Oui. Vous pouvez tout à fait acheter un véhicule sur place pendant votre séjour et le ramener ensuite en France à votre retour.

Toutefois, non seulement cela va prendre du temps, mais vous allez payer un surcoût important. Taxes, dédouanement, francisation et transit : prenez le temps de tout chiffrer avant de faire votre achat. Autrement, vous serez obligé de laisser votre voiture sur place au moment de quitter le Canada.

Faites des économies sur l’achat de votre véhicule canadien grâce à Wise

Les fonds destinés à payer le véhicule se trouvent en France ? Ne faites surtout pas de virement international avec votre banque. À cause de la majoration du taux de change, vous allez payer une surtaxe largement évitable.

Pour envoyer de l’argent vers le Canada, faites plutôt votre paiement à partir du compte multi-devises de Wise. Grâce au taux interbancaire, vous ferez une grosse économie par rapport à un virement effectué depuis votre banque.

De plus, le plafond de transfert est très confortable : vous pouvez envoyer jusqu’à 1 200 000 € en dollar canadien, directement depuis le site ou l’application Wise.

Ouvrez un compte multi-devises Wise


Sources :

  1. Immatriculer un véhicule acheté chez un concessionnaire - Site de la SAAQ
  2. Immatriculer un véhicule acheté chez un concessionnaire - Site de la SAAQ
  3. Guide TVQ, TPS/TVH - Revenu Québec (p. 7)
  4. Achat d'un véhicule à l'étranger ou dans un DOM-COM - site des douanes françaises - Quelle est la base de taxation des droits et taxes que vous devez acquitter ?
  5. Aperçu de l’AEGC - Site du gouvernement canadien - Portée de l’AECG

Vérifiées pour la dernière fois le 19 octobre 2020


Veuillez consulter les Conditions d'utilisation et la disponibilité du produit pour votre région, ou visitez la page de tarification et des frais de Wise pour obtenir les informations tarifaires les plus récentes.

Cette publication est fournie à des fins d'information générale et ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de la part de Wise Payments Limited, de ses filiales et de ses sociétés affiliées. Elle n'est pas destinée à remplacer les conseils d'un conseiller financier ou de tout autre professionnel qualifié.

Nous ne faisons aucune déclaration, garantie ou engagement, qu'ils soient exprimés ou implicites, quant à l'exactitude, l'exhaustivité ou l'actualité du contenu de la publication.

L'argent sans frontières

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays