Se marier à l’étranger : comment économiser ?

Alice Lopez

La procédure à suivre pour se marier à l’étranger dépend de la nationalité de votre conjoint et du lieu où l’union est proclamée. Toutefois, il est aussi possible de le faire dans une destination plus exotique.

Pour économiser sur les frais de dossier et la cérémonie, utilisez le compte wise : vous pourrez faire un virement à l’étranger autaux du marché et ainsi éviter la majoration du cours par votre banque.

Ouvrir un compte sur Wise

Où se marier à l’étranger  ?

À l’ambassade ou au Consulat de France

Que vous vous mariiez avec un concitoyen ou non, l’union peut être officialisée à l’étranger par l’ambassadeur ou le consul de France¹. En théorie.

Dans la pratique, il existe plusieurs restrictions. Dans beaucoup de pays, l’ambassade ou le consulat ne peut réaliser une union qu’entre deux Français.

De plus, selon la législation locale, le mariage entre personnes de même sexe n’est pas forcément autorisé.

Devant un officier de l’état civil local

Quelle que soit la nationalité de votre futur conjoint, vous avez le droit de vous marier à l’étranger devant un officier de l’état civil local.

Vous devez toutefois avertir l’ambassade ou le consulat afin de vous assurer que les formalités et les conditions soient les mêmes que celles pour un mariage en France.

Une fois que l’union est célébrée, vous devez la faire transcrire dans les registres de l’état civil français. Cette démarche s’effectue auprès de l'autorité consulaire dont vous dépendez.

Sachez en outre que seuls certains pays autorisent le mariage entre personnes du même sexe. La liste peut êtreconsultée sur le site service-public.fr.

Dans le cas ce serait impossible, l’union civile devra se faire devant l’autorité consulaire française.

Dans le pays de vos rêves

Vous n’êtes pas tenu de vous marier dans un pays ayant un lien avec votre couple. Il est tout à fait possible de le faire autre part.

Pourquoi pas une destination exotique ? En fonction de vos préférences et de votre budget, vous avez l’embarras du choix : Maroc, Bali, Venise, Los Angeles, Sydney, Santorin, Phuket ou même Las Vegas…

Vous avez un autre pays en tête ? C’est possible. La seule condition à prendre en compte est que le mariage soit reconnu par la France.

Comment se marier à l’étranger : les documents à fournir

La liste des documents à fournir dépend en grande partie de l’endroit où vous vous mariez : en France ou à l’étranger.

Pour une union au consulat ou à l’ambassade de France

Si vous célébrez votre mariage devant un officier de l’état civil français, vous devrez fournir les documents suivants¹ :

  • Formulaires de renseignements : ils doivent entre autres contenir le nom, prénom, adresse et filiation des conjoints.
  • Copie d’acte de naissance des 2 conjoints (datant de moins de 3 mois) : si les documents ont été émis à l’étranger, la limite passe à 6 mois. L’acte de naissance doit être traduit par une personne agrée par l’ambassade/consulat. Si ce n’est pas possible, il faudra faire une traduction apostillée.
  • Justificatif de nationalité
  • Justificatif d’identité avec une photo : en général le passeport suffit.
  • Justificatif de domicile ou de résidence

En fonction de la situation d’un ou des deux conjoints, d’autres pièces peuvent vous être demandées, comme un certificat de célibat du ressortissant étranger par exemple.

Dans certains cas, vous serez amené à fournir un certificat de divorce, voire de décès du précédent conjoint.

Au moment du dépôt de dossier, l’agent consulaire posera quelques questions afin de s’assurer du consentement des deux époux.

Contrat de mariage

Afin de préserver le patrimoine ou la situation des deux parties, il est possible d’établir un contrat de mariage. Ce n’est toutefois pas obligatoire.

Par défaut, l’union se fait sous le régime de la communauté : en cas de divorce, chacun reste avec ce qui lui appartient.

Pour qu’il soit valable en France, le contrat devra être établi chez le notaire ou bien devant le Consul, dans un délai maximum de 15 jours avant le mariage.

Étant donné la complexité du droit international et local sur les questions privées, l’établissement d’un contrat de mariage peut être difficile si l’un des conjoints est étranger.

De plus, sachez que l’accord peut évoluer si l’un des conjoints acquiert la nationalité française après le mariage, ou bien si le couple déménage.

Pour une union devant un officier de l’état civil local

Les documents à fournir pour pouvoir se marier devant un officier de l’état civil local dépendent du pays en question.

En règle générale, les pièces demandées sont à peu près les mêmes que pour une union au consulat ou à l’ambassade de France.

Vous devrez donc à minima fournir un justificatif de domicile et d’identité, une copie d’acte de naissance pour les deux conjoints (traduite, voire apostillée selon les cas) et des formulaires de renseignements.

Dans certains cas, on peut aussi vous demander un extrait de casier judiciaire du pays dans lequel vous vous mariez. Pour les remariages, un certificat de divorce ou de décès de l’ancien conjoint est aussi à prévoir.

Avant que le mariage puisse être célébré, la publication des bans en France est obligatoire. Si l’union remplit les conditions du code civil français, alors l’on vous délivrera un « certificat de capacité à marier ». Ce n’est qu’en possession de ce document que l’union pourra être officialisée.

Se marier à l’étranger : reconnaissance de l’union en France

Si le mariage a été célébré devant un officier de l’état civil français, il est automatiquement reconnu en France.

Par contre, si vous vous êtes marié devant une autorité étrangère, vous devrez faire retranscrire l’acte dans les registres de l’état civil français.

Pour que cela puisse se faire, trois conditions sont à remplir :

  • Les démarches préalables doivent avoir été faites auprès de l’ambassade ou du consulat
  • Les époux doivent avoir été présents lors de la cérémonie
  • Chaque partie doit avoir librement consenti au mariage

Pour demander la transcription, téléchargez le formulaire spécifique sur le site du consulat général de France rattaché au pays où l’union a été célébrée.

Ensuite, vous devrez réunir un certain nombre de documents :

  • Acte de mariage original, apostillé
  • Traduction de l’acte de mariage par une personne agréée par l’ambassade + certification par un notaire
  • Au besoin : justificatif d’identité du ressortissant étranger

Une fois l’acte de mariage transcrit dans les registres consulaires, l’on vous remettra un livret de famille.

Se marier à l’étranger : prix des formalités et de la cérémonie

Dans la majorité des pays, il n’y a aucuns « frais de mariage » directs. Par contre, les différentes traductions et apostilles à fournir (si l’un des conjoints est étranger) vous coûteront de l’argent. Selon les pays, les coûts peuvent être élevés.

Parfois, l’on vous forcera à faire les traductions à un endroit particulier, et ce afin d’économiser sur le prix de l’apostille.

Une fois l’union civile entérinée, vous pouvez faire une cérémonie privée avec vos proches et/ou ceux de votre conjoint.

Votre budget devra prendre en compte au minimum la location de la salle, la musique et le repas. Le coût réel dépend de vos exigences et du pays dans lequel vous faites la réception.

Se marier à l’étranger pas cher : pensez à Wise

Pour payer les frais liés à votre mariage à l’étranger, le compte Wise est une alternative économique aux banques traditionnelles.

Il permet de faire des virements en devises au taux interbancaire, donc non surtaxé. Les frais d’opération sont compris entre 0,35 % et 2 %. Pour la plupart des devises d’usage, vous paierez aux alentours de 1 %.

Le compte multi-devises deWise peut aussi vous être utile si vous vous installez dans le pays où vous vous mariez. En y souscrivant, vous obtiendrez différentes coordonnées bancaires qui vous permettront de recevoir de l’argent sans frais depuis les territoires suivants : zone euro, États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Nouvelle-Zélande, Hongrie, Roumanie, Singapour.

Wise est une solution de paiement flexible et économique.

Découvrez le compte Wise multi-devises


Sources :
  1. Site internet du service public
    Vérifiées pour la dernière fois le 14 décembre 2020

Veuillez consulter les Conditions d'utilisation et la disponibilité du produit pour votre région, ou visitez la page de tarification et des frais de Wise pour obtenir les informations tarifaires les plus récentes.

Cette publication est fournie à des fins d'information générale et ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de la part de Wise Payments Limited, de ses filiales et de ses sociétés affiliées. Elle n'est pas destinée à remplacer les conseils d'un conseiller financier ou de tout autre professionnel qualifié.

Nous ne faisons aucune déclaration, garantie ou engagement, qu'ils soient exprimés ou implicites, quant à l'exactitude, l'exhaustivité ou l'actualité du contenu de la publication.

L'argent sans frontières

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays