Acheter une maison en Thaïlande : comment faire ?

Fabien Collet
17.02.22
À lire en 4 min

Avec ses kilomètres de plage et son climat paradisiaque, l'ex-royaume du Siam est un endroit idéal pour investir dans une résidence secondaire. Toutefois, la législation est différente de celle de la France, ce qui peut réserver quelques surprises. Voici l’essentiel à savoir si vous souhaitez acheter une maison en Thaïlande.

Pour faire la transaction, utilisez le compte Wise : vous pourrez envoyer jusqu’à 1 200 000€ au taux interbancaire, et ainsi faire des économies par rapport à un transfert réalisé depuis votre banque.

Découvrez le compte multi-devises Wise

Acheter une maison en Thaïlande pour un étranger : les choses à savoir

À l’heure actuelle, vous avez le droit d’acheter un terrain en Thaïlande à condition d’y investir au minimum 40 millions de bahts¹. Ce faisant, vous serez limitée à 1 rai (soit 1 600 m2) par famille.

Par contre, il est interdit d’enregistrer le terrain à votre nom. Vous devrez alors créer une entreprise locale et le faire enregistrer à son nom.

En tant qu’étranger, vous pouvez aussi acheter des parts dans un condominium. Par contre, il est interdit de détenir plus de 49% de l’ensemble².

Comment acheter une maison en Thaïlande : la procédure détaillée

Voici la marche à suivre pour acquérir une maison en Thaïlande. Quel que soit le bien que vous choisissez, faites-vous aider par un avocat spécialiste de l’immobilier : non seulement la législation est compliquée, mais elle est entachée de zones grises.

Trouvez la maison que vous souhaitez acheter

Faites votre recherche auprès d’un agent immobilier réputé. Il vous proposera des solutions adaptées à vos besoins et à votre budget. N’hésitez pas à aller consulter certaines offres en ligne afin de connaître la moyenne des prix pratiqués.

À moins que vous habitiez sur place et que vous ayez une fine connaissance du marché local, ne faites aucune démarche seul.

Vous aurez trouvé la perle rare ? Consultez un avocat : il vous informera sur la législation en vigueur, et notamment sur vos droits et devoirs en tant que futur propriétaire.

La phase de recherche est capitale. Prenez votre temps avant de choisir afin d’éviter ultérieurement de coûteuses procédures de litiges.

Créez votre entreprise thaïlandaise

La création d’une entreprise en Thaïlande est obligatoire si vous voulez acheter une maison, car l’enregistrement ne pourra se faire qu’au nom de votre société.

Attention : il est interdit de fonder une société uniquement pour faire enregistrer votre bien. En cas d’inactivité, celle-ci sera fermée et ses actifs (dont la maison) seront liquidés.

Autre chose à savoir : l’entreprise doit être créée avec un partenaire local, car la législation interdit généralement aux étrangers de détenir plus de 49% des parts d’une entreprise³.

Si vous êtes dans l’incapacité de justifier une activité légale dans le pays, tournez-vous plutôt vers une location.

Recherche des titres de propriété

La recherche du titre de propriété est une étape cruciale : elle permet de vérifier que le vendeur est bien le détenteur légitime du bien que vous voulez acheter.

Il existe différents titres de propriété en Thaïlande : Nor Sor 4, Nor Sor 3 Gor, Nor Sor 3, droit de possession. Les trois premiers sont encadrés par la loi, mais le 4e (droit de possession) n’a pas d’existence au niveau du ministère. Son existence est justifiée via le paiement d’impôt auprès de l’administration locale.

Si vous investissez dans de l’immobilier en cours de construction, demandez de l’aide à un avocat pour connaître la législation ainsi que vos droits quant à ce type de projet.

Transférez le montant de la maison sur le compte bancaire indiqué

Selon le logement, la transaction se fera en dollars ou en bahts, auprès de la banque du vendeur ou bien directement sur le compte de ce dernier. Dans certains cas, on pourrait vous demander d’ouvrir un compte bancaire thaïlandais.

Pour le paiement, vous pouvez passer par votre banque française. Toutefois, l’opération vous reviendra cher en raison des frais d’émission et du taux majoré. Afin de faire des économies, passez par exemple par Wise : vous bénéficierez du cours du marché sur la conversion en dollar ou en baht.

En plus du prix de la maison, vous serez susceptibles de payer des frais supplémentaires : commission de transfert, impôt sur le revenu, taxe sur les sociétés, timbres fiscaux.

Transfert du droit de propriété

Une fois le titre de propriété identifié, vous devrez le récupérer. La procédure de transfert se fait auprès de l’administration (Land Office).

On vous demandera les documents suivants :

  • Documents officiels du bien à la vente

  • Passeport de l’acheteur et du propriétaire

  • Titre de propriété

  • Tabien Baan (registre du logement)

  • Permis de construire

Attention : cet acte n’aura aucune valeur s’il n’est pas fait par écrit. En vertu de votre statut d’étranger, il est possible d’obtenir le transfert du logement et du terrain de manière séparée.

Acheter une maison en Thaïlande : prix moyen et zones à privilégier

D’après les statistiques, le prix au mètre carré moyen d’un appartement au centre-ville est d’environ 2 900€⁴. Hors centre-ville, il faut compter 1 500€.

Bien entendu, ces prix ne tiennent pas compte des disparités entre les villes. Dans le centre de Bangkok, le prix au mètre carré grimpe à plus de 4 600€ en moyenne (contre 2 150€ si vous vous éloignez). À Phuket, le mètre carré se négocie en moyenne à 2 700€ au centre-ville.

Si vous souhaitez faire du locatif, privilégiez les zones touristiques comme Phuket ou Pattaya. Si vous avez un budget plus limité, reportez-vous sur Cha-Am : c’est une station balnéaire prisée des locaux qui attire depuis quelques années une population internationale. Vous pourrez rentabiliser votre investissement sans devoir dépenser une somme astronomique.

Utilisez Wise pour acheter votre logement en Thaïlande

Grâce au compte multi-devises de Wise, vous pourrez faire des économies sur le prix d’achat de votre maison.

La conversion en devises (dollar ou baht) est faite par l’intermédiaire du taux interbancaire et non d’un cours majoré comme avec une banque traditionnelle.

Wise est parfaitement adapté à ce type de transaction : il est possible d’envoyer jusqu’à 1 200 000€ vers un compte thaïlandais.

Ouvrez un compte multi-devises Wise


Sources :

  1. Land Code Act (Section 96 Bis) - Thailand Law Library
  2. Condominium Act (Section 19/2) - Thailand Law Library
  3. Entreprises à responsabilité limitées qui sont reconnues en Thaïlande – Thailand Board of Investment
  4. Prix moyen de l’immobilier en Thaïlande – Base de données Numbéo

Vérifiées pour la dernière fois le 11 février 2022


Cette publication est seulement fournie à titre d'information et n'est pas destinée à couvrir l’intégralité des sujets traités. Il ne s'agit pas de conseils. Nous vous invitons à obtenir l'avis préalable d'un professionnel ou d'un spécialiste avant de prendre toute décision sur la base du contenu de cette publication. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part de TransferWise Limited ou de ses sociétés affiliées. Des résultats observés par le passé ne garantissent pas de résultats semblables par la suite. Nous ne donnons aucune déclaration, garantie, directe ou implicite, que le contenu de la publication est exact, complet ou à jour.

Wise est la nouvelle méthode intelligente d'envoyer de l'argent à l'étranger.

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays