Investissement direct étranger : comment économiser sur les transactions internationales ?

Alice Lopez

Le Canada est une petite économie ouverte et sa prospérité repose sur son succès en tant que nation commerçante. Loin de se limiter à un rôle de subalterne parmi les grandes sociétés globales, les entreprises canadiennes se lancent de plus en plus dans l’exploitation directe de filiales à l’étranger, des fusions-acquisitions et la vente directe aux utilisateurs finaux à l’étranger.

Cet article présente une vue d’ensemble des investissements directs étrangers en tant que stratégie commerciale et examine plus en détails les investissements directs à l’étranger des entreprises canadiennes. Nous verrons aussi comment la solution Wise pour Entreprises peut faciliter vos investissements directs à l’étranger.

Découvrez Wise pour Entreprises

Qu'est ce qu'un investissement direct étranger ?

En bref, les investissements directs étrangers (IDE) sont des mouvements internationaux de capitaux réalisés en vue de créer, développer ou maintenir une filiale à l’étranger ou d’exercer le contrôle sur la gestion d’une entreprise étrangère. L’IDE peut s’avérer une excellente stratégie d’expansion d’une entreprise. Prenons quelques exemples.

Plutôt que d’employer un sous-traitant pour ses activités de fabrication, une entreprise achète ou construit une usine à l’étranger.

  • Avantages : Accès à des matières premières, de la main d'œuvre moins chère ou spécialisée, des technologies ou des méthodes opérationnelles novatrices.

  • Inconvénients : Y a-t-il des lois appropriées pour protéger la propriété intellectuelle de votre entreprise ? Y a-t-il des problèmes éthiques au sujet de l’investissement sur ce marché, comme des problèmes de pollution de l’environnement ou d’exploitation de la main-d'œuvre ?

Une entreprise fait l’acquisition d’une société existante sur le marché étranger cible.

  • Avantages : Profiter des actifs et de l’expérience de l’autre entreprise et accroître votre compétitivité grâce à leurs méthodes de marketing, relations d’affaires existantes et à leur clientèle établie. Meilleur contrôle des réseaux de distribution.

  • Inconvénients : Y a-t-il une offre suffisante de travailleurs adéquatement qualifiés ? Quels sont les coûts en main-d'œuvre ? Le pays a-t-il une réglementation du travail restrictive qui pourrait influencer votre productivité ? Le gouvernement voit-il d’un bon œil la prise de contrôle d’une société locale par une entreprise étrangère ?

Dans quoi investir depuis le Canada ?

L’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE) est en pleine croissance. En 2018, le stock d’investissement canadien total à l’étranger était de 1 289 milliards de dollars canadiens.¹

Les secteurs intéressants au Canada

En 2018, l’extraction minière, pétrolière et gazière représentait plus du tiers du stock d’investissement canadien dans les pays étrangers. En deuxième place, on observe le secteur de la finance et de l’assurance en croissance rapide, qui représentait 23 % des investissements. La gestion d’entreprises et de compagnies, quant à elle, a reçu 12 % des investissements et le secteur manufacturier 10 %.¹

Les projets les plus rentables

Voici cinq secteurs qui se sont révélés rentables pour les exportateurs canadiens en Chine.²

  • Agroalimentaire et biens de consommation

La croissance phénoménale de la classe moyenne en Chine donne naissance à une vaste population de clients exigeants. La réputation de qualité et de fiabilité des produits canadiens les positionne bien pour ce marché haut de gamme.

  • Automobile

La Chine est le premier marché automobile au monde et on assiste à une intensification des dépenses en recherche et développement pour la conception de véhicules intelligents et autonomes.

  • Technologies propres

Les problèmes de pollution sont critiques en Chine et les entreprises canadiennes ont fait de grandes percées dans ce domaine.

  • Infrastructures

Les entreprises canadiennes peuvent développer des partenariats avec des entreprises chinoises d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction.

  • Technologies et services du secteur du pétrole et du gaz naturel

La Chine est devenue le premier importateur de pétrole. Certaines entreprises chinoises sont en recherche active de produits étrangers qu’elles revendent sur le marché local.

Quelles sont les destinations principales de l'IDCE ?

En 2018, l’investissement aux États-Unis représentait 46 % de l’IDCE. En deuxième place, on trouve le Mexique (22 milliards $), puis le Pérou (14 milliards $), le Brésil (14 milliards $) et la Chine (13 milliards $).

Comment financer votre investissement depuis le Canada?

De nombreux services privés et publics peuvent aider les PME à financer leurs activités commerciales internationales. En voici seulement quelques-unes.

Source de financement

  • Exportation et développement Canada (EDC)³

Organisme de crédit à l’exportation du Canada. EDC offre des solutions de financement, d’assurance et de gestion des risques pour aider les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion à l’échelle internationale.

  • Banque de développement du Canada (BDC)³

Institution financière appartenant au gouvernement canadien. La BDC met l’accent sur les PME dans des secteurs comme la fabrication, l’exportation, l’innovation et les industries du savoir.

Ouvrir un compte pro international

Les démarches pour ouvrir un compte commercial international varient d’un pays à l’autre. Il est généralement possible d’ouvrir un compte à des fins commerciales dans un pays sans y résider. Toutefois, il vous faudra probablement attester de votre activité professionnelle à l’étranger.

Virement bancaire entre le Canada et les Etats-Unis

Comme nous l’avons vu, les États-Unis sont la destination principale du stock d’IDCE. Les institutions bancaires traditionnelles appliquent des frais qui peuvent être assez élevés à tous les transferts de fonds internationaux. De plus, elles utilisent un taux de change majoré qui ne correspond pas au taux réel du marché.

Heureusement, il existe des solutions de paiement alternatives comme Wise pour envoyer de l’argent du Canada aux États-Unis. Le taux de change n’est jamais majoré, Wise utilise le taux de change interbancaire. Les transferts sont donc justes et à bas coûts.

Les procédures relatives à l'investissement étranger

Les procédures pour faire un investissement direct étranger

Les procédures spécifiques varient bien sûr d’un pays à l’autre, mais voici une liste des sujets à approfondir pour la destination de votre choix.⁴

  • Le pays cible dispose-t-il d’une législation nationale relative aux investissements étrangers ?
  • Est-il signataire de traités multilatéraux avec le Canada ?
  • Ces traités sont-ils en vigueur ?
  • Quelles sont les clauses applicables ?
  • Quelle est la stabilité économique et politique du pays ?

Les obstacles à connaître

L’IDE est un sujet qui génère de la controverse. Les pays cibles craignent parfois une perte de souveraineté nationale et d’autres conséquences négatives possibles sur le marché de l’emploi. Par conséquent, plusieurs pays imposent un plafond sur la participation étrangère qui limite la part du capital-actions des sociétés que peuvent détenir des non-résidents. Des procédures obligatoires d’agrément peuvent aussi être utilisées pour alourdir le coût d’entrée et décourager les investisseurs étrangers. D’autres restrictions peuvent limiter les tâches et les postes qui peuvent être occupés par des non-résidents.⁵

Comment Wise vous aide à faire un investissement direct étranger ?

Afin de faciliter l’expansion de votre entreprise à l’échelle internationale, vous avez besoin d’une solution financière flexible, fiable et économique. Wise pour Entreprise vous offre un compte multi-devises gratuit pour envoyer, dépenser et recevoir de multiples devises au taux de change réel. Payez des factures, achetez du matériel et faites votre paie dans plus de 40 devises. Votre bénéficiaire n’a pas besoin d’un compte Wise pour recevoir son argent.

Une fois inscrit, vous recevez vos propres coordonnées bancaires américaines, australiennes, britanniques, néo-zélandaises et pour la zone euro contre des frais minimes à payer une seule fois. Utilisez la carte Mastercard Wise Business pour payer vos frais et dépenser en ligne ou en magasin. Avec la possibilité d’envoyer des paiements de masse, une API ouverte pour automatiser vos paiements et la possibilité d’intégrer Xero et d’autres outils de comptabilité, Wise est une solution mobile, flexible et vraiment internationale pour votre entreprise.


Sources :

  1. Analyse IDCE commerce international
  2. Opportunités pour entreprises canadiennes en Chine
  3. Sources de financement
  4. Stratégie d’investissement
  5. Obstacles à l’investissement
    Vérifiées pour la dernière fois le 28 novembre 2020.

Veuillez consulter les Conditions d'utilisation et la disponibilité du produit pour votre région, ou visitez la page de tarification et des frais de Wise pour obtenir les informations tarifaires les plus récentes.

Cette publication est fournie à des fins d'information générale et ne constitue pas un avis juridique, fiscal ou professionnel de la part de Wise Payments Limited, de ses filiales et de ses sociétés affiliées. Elle n'est pas destinée à remplacer les conseils d'un conseiller financier ou de tout autre professionnel qualifié.

Nous ne faisons aucune déclaration, garantie ou engagement, qu'ils soient exprimés ou implicites, quant à l'exactitude, l'exhaustivité ou l'actualité du contenu de la publication.

L'argent sans frontières

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays