Emploi Suisse frontalier : sites, conseils pour postuler…

Alice Lopez
29.06.21
À lire en 3 min

Vous voulez trouver un emploi frontalier en Suisse, mais vous ne savez pas comment faire ? Ci-dessous, vous trouverez les sites qui proposent des offres et des conseils pour candidater.

Pour faciliter votre quotidien, pensez au compte Wise multi-devises. Vous pourrez faire des virements entre votre compte français et suisse au cours du marché et ainsi éviter une majoration du taux de change.

Offre Wise pour les frontaliers

Offres d’emploi frontalier Suisse : où chercher ?

Job boards

Les job boards sont des plateformes regroupant des offres de plusieurs secteurs. Pour trouver l’emploi de vos rêves, faites une recherche par industrie, type de poste, localisation, salaire ou même taux d’occupation.

Plusieurs sites sont incontournables en Suisse : jobup.ch, jobs.ch, indeed.ch, monster.ch.

Cabinets de recrutement et agences de placement

Les agences de placement sont l’équivalent des agences d’intérim en France. Elles sont mandatées par des sociétés pour rechercher des profils précis.

Le processus de recrutement est plus long que si vous traitiez en direct avec une entreprise, car vous devrez passer un test de compétence au préalable, mais vous avez plus de chance de trouver un emploi qui vous correspond.

Parmi les agences de placement les plus connues en Suisse, il y a Adecco, Careerplus, ValJob ou Synergie Suisse.

Les cabinets de recrutement sont réservés aux profils de cadres ou de spécialistes avec des salaires élevés (à partir de 150 000 francs par an).

Ils sont encore plus sélectifs que les agences de placement. Les plus célèbres sont A bis Z Stellen, Allec Allan & Associs ou Amrop Executive Search.

Réseaux sociaux

Deux plateformes peuvent vous aider à trouver un travail en Suisse : LinkedIn et Facebook.

Sur LinkedIn, on retrouve non seulement des offres d’emploi, mais aussi des groupes de discussion sur lesquels vous trouverez de précieux conseils pour intégrer telle ou telle entreprise.

Sur Facebook, il y a plusieurs groupes dédiés à la recherche d’emplois frontaliers : « Frontalier France-Suisse » ou « Emplois Frontalier Genève » notamment.

Quel que soit le réseau social que vous utilisez, veillez à avoir un profil à jour et partagez au maximum votre expérience. C’est en donnant que l’on vous donnera.

Recherche emploi Suisse frontalier : nos conseils pour candidater

Ayez un CV aux normes suisses

Le curriculum vitae suisse est plus développé que celui qui est exigé en France. Au lieu de synthétiser vos expériences, vous devrez les expliciter au maximum afin que le recruteur sache si votre profil correspond à ses besoins ou non.

Autre conseil : ne tentez pas de maquiller les éventuels trous de votre parcours professionnel. Non seulement les recruteurs le remarqueront, mais vous serez pénalisés par votre manque d’honnêteté.

Variez vos canaux de recherche

Le plus efficace pour trouver un emploi reste le réseau, ce qui peut être compliqué à mettre en œuvre si vous n’habitez pas en Suisse. Pour maximiser vos chances, candidatez à la fois dans les agences de placement et les jobs boards.

Si vous avez déjà une expérience du marché suisse, n’hésitez pas à passer par un cabinet de recrutement : votre profil sera plus attractif que celui d’une personne qui n’a jamais travaillé dans le pays.

Conservez un emploi avant d’en trouver un en Suisse

Il faut plus de 6 mois pour trouver un travail en Suisse. Nous vous déconseillons de commencer votre recherche si vous percevez les allocations du Pôle Emploi. Cela aura un impact négatif aux yeux des recruteurs.

Dans la mesure du possible, conservez votre place jusqu’au dernier moment pour ne pas avoir à vous justifier. Si ce n’est pas possible, couplez votre recherche avec un emploi à mi-temps. Vous donnerez l’image d’une personne sérieuse.

Emploi Suisse pour frontalier : les choses à savoir avant de travailler

Renseignez-vous sur le salaire moyen dans votre branche

En Suisse, les rémunérations sont meilleures qu’en France, mais certaines entreprises (notamment étrangères) en profitent pour faire du dumping salarial. Elles proposent un salaire plus élevé qu’en France, mais largement inférieur aux standards helvétiques. Ceci est rendu possible par l’absence de salaire minimum dans la législation.

Si vous trouvez du travail dans une société française ou britannique par exemple, prenez le temps d’étudier les conditions financières de votre contrat. Renseignez-vous sur les salaires offerts par les entreprises locales.

Où se situe votre résidence fiscale  ?

Vous travaillez en Suisse et vous habitez en France. Où allez-vous payer vos impôts  ? En France ou en Suisse  ?

La résidence fiscale dépend du canton où vous travaillez :

  • Vaud, Valais, Neuchâtel, Jura, Berne, Bâle ville, Bâle campagne ou Soleure : vous payez vos impôts en France

  • Genève et tous autres cantons suisses : vous payez vos impôts en Suisse

Une fois embauché, transmettez à votre employeur une attestation de résidence fiscale (formulaire 2041-AS). Si vous ne le faites pas, vous paierez votre impôt à la source.

Pensez à votre mutuelle

L’assurance maladie n’est pas comprise dans le salaire. Vous devrez donc y souscrire par vos propres moyens. Si vous vivez et travaillez en Suisse, il faut compter un minimum de 350 CHF pour avoir une couverture correcte.

Pour les travailleurs frontaliers, il y a 2 options :

  • CMU : la couverture est limitée, surtout pour les soins dentaires ou d’optique. Il est conseillé de compléter par la souscription à une assurance complémentaire.

  • LAMal : alternative à la CMU proposée en Suisse. Pour bénéficier de soins en France, remplissez un formulaire E 106 et envoyez-le à la caisse d’assurance française.

Si vous perdez votre travail, n’oubliez pas de vous inscrire au Pôle Emploi frontalier en France. Vous aurez le droit à des indemnités sous certaines conditions.

Obtenez votre permis de travail

Pour exercer un emploi en Suisse, il faut un permis (G pour les frontaliers). En tant que français, vous n’aurez aucun mal à l’obtenir si vous avez une promesse d’embauche ou un contrat signé.

En fonction du type de permis demandé, les démarches seront faites auprès des autorités cantonales par votre employeur vous-même.

Pensez à Wise pour vos virements en francs suisses

Vous avez trouvé un emploi ? Vous n’avez plus qu’à ouvrir compte en Suisse pour récupérer votre salaire.

Si vous souhaitez faire un virement vers ou depuis la France, passez par Wise : vous profiterez du taux interbancaire et ferez donc des économies par rapport à une opération faite dans une banque traditionnelle.

Découvrez le compte Wise


Cette publication est seulement fournie à titre d'information et n'est pas destinée à couvrir l’intégralité des sujets traités. Il ne s'agit pas de conseils. Nous vous invitons à obtenir l'avis préalable d'un professionnel ou d'un spécialiste avant de prendre toute décision sur la base du contenu de cette publication. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part de TransferWise Limited ou de ses sociétés affiliées. Des résultats observés par le passé ne garantissent pas de résultats semblables par la suite. Nous ne donnons aucune déclaration, garantie, directe ou implicite, que le contenu de la publication est exact, complet ou à jour.

Wise est la nouvelle méthode intelligente d'envoyer de l'argent à l'étranger.

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays