PVT Nouvelle-Zélande : comment obtenir le visa ?

Alice Lopez
09.06.21
À lire en 9 min

Voici l’essentiel à savoir sur le PVT Nouvelle-Zélande : comment l’obtenir ? Quel est le prix du visa ? Quelles sont les conditions d’utilisation ?

Pour travailler dans le pays, vous aurez besoin d’un compte bancaire local. Pourquoi ne pas souscrire à l’offre multi-devises de Wise ? Non seulement vous bénéficierez de coordonnées bancaires néo-zélandaises, mais vous profiterez du taux interbancaire sur toutes les transactions en devises. Vous gagnerez en flexibilité tout en faisant des économies par rapport à votre banque.

Attention : depuis le 10 août 2020, les autorités néo-zélandaises ont suspendu l’émission de la plupart des visas, dont les PVT¹.

Tous les détails sur le compte Wise

PVT Nouvelle-Zélande : informations générales

Le PVT (permis vacances-travail) est un visa qui vous permet de voyager et de travailler en Nouvelle-Zélande pour une période allant jusqu’à 12 mois. Il est accessible aux personnes âgées de 18 à 30 ans² et coûte 280 NZ$³.

Il donne aussi la possibilité de suivre des études ou une formation durant le séjour, à condition que la durée ne dépasse pas 6 mois².

Avec la PVT, vous pouvez entrer et sortir du pays autant de fois que vous le souhaitez et ce jusqu’à expiration du visa.

À noter : la période de validité du PVT (12 mois) débute au moment où vous passez la frontière.

Les conditions d’obtention

À la différence du Canada, la Nouvelle-Zélande n’applique aucune politique de quota pour les PVT. Si vous respectez tous les critères d'admission, vous recevrez automatiquement votre permis.

Les conditions à remplir sont les suivantes :

  • Être âgé de 18 à 30 ans
  • Parti seul : vous ne pouvez pas emmener d’enfants. Si votre partenaire décide de venir avec vous, il doit demander un visa.
  • Avoir au moins 4 200 NZ$ sur votre compte en banque afin de subvenir à vos besoins dans le pays4.
  • Souscrire à une assurance qui couvre les frais d’hospitalisation.
  • Avoir déjà acheté votre billet de retour ou bien avoir les fonds nécessaires pour en acheter un.
  • N’avoir jamais obtenu de PVT Nouvelle-Zélande auparavant. Cette condition vaut pour l’obtention et non l’utilisation du PVT. Par exemple, si l’on vous a déjà délivré un visa vacances-travail, mais que vous n’êtes jamais parti, vous n’y aurez pas le droit une deuxième fois.

Comment faire une demande de PVT pour la Nouvelle-Zélande ?

Voici la marche à suivre pour demander votre visa :

  1. Commencez par créer un compte sur le site du service de l’immigration néo-zélandais : https://www.immigration.govt.nz/
  2. Connectez-vous à votre espace client et cliquez sur « Working Holiday Schemes ».
  3. Sélectionnez ensuite le pays qui a délivré votre passeport.
  4. Cliquez sur « Apply Now ».

Vous arriverez ensuite sur un formulaire à remplir. Celui-ci comprend 4 volets : informations personnelles (Personal), dossier médical (Health), antécédents judiciaires (Character) et questions spécifiques au PVT (WHS Specifics).

Informations personnelles (Personal)

Vous devrez remplir 4 formulaires différents :

  • Coordonnées personnelles (Personal details) : nom, prénom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone…
  • Identification : numéro de passeport et numéro de carte d’identité. Veuillez vérifier scrupuleusement ces informations. Si elles ne sont pas exactes, l’entrée en Nouvelle-Zélande vous sera refusée.
  • Visa : à remplir uniquement si vous êtes déjà en Nouvelle-Zélande.
  • Expérience professionnelle (occupation détails) : indiquez le secteur et le type d’emploi qui vous a occupé le plus de temps durant les 12 derniers mois. Si vous n’avez pas travaillé, indiquez simplement « Not Stated ».

Dossier Médical (Health)

Indiquez si vous avez une maladie grave (cancer, handicap, problème cardiaque, tuberculose) ou bien une affection qui nécessite une hospitalisation en Nouvelle-Zélande. Le cas échéant, on vous demandera de passer des examens complémentaires.

Si vous enceinte, vous serez obligé de le mentionner.

Antécédents judiciaires (Character)

On vous demandera si vous avez fait l’objet d’une condamnation dans les 5 dernières années, ou bien dans les 10 dernières années ayant entraîné un emprisonnement de 12 mois ou plus.

De plus, indiquez si vous avez été banni ou si l’on vous a refusé l’entrée d’un pays.

Questions spécifiques au PVT Nouvelle-Zélande

Vous devrez nécessairement répondre par « Oui » aux 4 questions suivantes :

  • Avez-vous déjà obtenu un PVT Nouvelle-Zélande ?
  • Avez-vous assez d’argent pour vivre en Nouvelle-Zélande pendant le temps où votre permis vacances-travail est valide ?
  • Disposez-vous des fonds suffisants pour acheter votre billet de retour ?
  • Respectez-vous les critères spécifiques au PVT ?

Si vous êtes obligé de choisir « Non » à l’une des questions, alors vous ne respectez pas les critères du PVT. Le visa vous sera donc refusé.

Chaque renseignement sera vérifié par la suite, soit par le service de l’immigration soit à la frontière. Cela ne sert à rien de mettre une réponse fausse.

Accepter les CGU et faire le paiement en ligne

Une fois les différents formulaires remplis, vous n’avez plus qu’à valider. Vous arriverez ensuite sur une page énonçant les conditions générales du PVT.

À chaque déclaration, vous devrez cocher « Yes » afin d’indiquer que vous l’avez lue. Ensuite, appuyez sur « Submit » afin d’arriver à la page de paiement.

Le visa coûte 280 NZ$. Vous devrez payer en ligne avec votre carte bancaire.

Une fois la transaction effectuée, vous recevrez un e-mail vous indiquant que la candidature a été envoyée. Ensuite, vous n’avez plus qu’à attendre la réponse. Vous pouvez suivre l’avancement de votre dossier à partir de votre espace personnel.

J’ai été accepté au programme PVT Nouvelle-Zélande : que dois-je faire ?

Souscrivez à une assurance

Pour avoir le droit de passer la frontière, vous devrez présenter une assurance tout risque qui couvre aussi les frais d’hospitalisation.

Vous pouvez tout à fait venir avec une assurance française. Vous n’avez pas l’obligation de souscrire à une assurance locale.

Demandez votre numéro IRD (si vous souhaitez travailler)

En Nouvelle-Zélande, toute personne qui travaille est soumise à l’impôt sur le revenu. Si vous souhaitez exercer un emploi sur place, nous vous conseillons de demander un numéro IRD (Inland Revenue Department).

Vous pouvez le faire avant de partir ou bien sur place. La liste des documents à fournir est différente selon les cas.

À noter : vous n’êtes pas stricto sensu obligé de demander un numéro IRD. Si vous décidez de vous en passer, vous serez imposé à 45 %⁵ (contre 10,5 % si vous déclarez jusqu’à 14 000 $ par mois)⁶.

Documents nécessaires

Vous pouvez faire la demande depuis la France. Pour ceci, vous aurez besoin de plusieurs pièces justificatives :

  • Passeport
  • Justificatif de domicile
  • Numéro d’identification fiscale
  • Justificatif de demande de PVT

De plus, vous devrez avoir un compte bancaire domicilié en Nouvelle-Zélande. Si vous n’en savez pas, remplissez le formulaire IR997.

Sachez qu’avec le compte Wise multi-devises, vous pouvez obtenir des coordonnées bancaires néo-zélandaises gratuitement.

Chaque document doit être traduit et certifié par un organisme ayant l’approbation des autorités néo-zélandaises. Une fois toutes les pièces en votre possession, téléchargez et remplissez le formulaire de demande. Enfin, numérisez l’ensemble des documents et envoyez-les à offshore@ird.govt.nz.

Les dossiers sont en général traités dans les 8 à 10 jours. Il faut compter environ 20 jours à compter du dépôt pour obtenir le numéro IRD⁷.

Rassemblez vos documents

Une fois arrivé à la frontière néo-zélandaise, vous devrez présenter un certain nombre de documents en fonction de votre situation personnelle.

Voici une liste non exhaustive des pièces :

  • Passeport : il doit être valide durant au moins 15 mois à compter de votre entrée sur le territoire⁸.
  • Extrait de casier judiciaire
  • Certificat médical, radio
  • Ticket de retour OU relevé de compte prouvant que vous avez de quoi l’acheter
  • Preuve que vous avez au moins 4 200 NZ$ à disposition pour votre séjour : relevé de compte, chèque voyage…
  • Assurance
  • Preuve que vous avez obtenu le PVT

Réservez votre billet

Vous avez rassemblé tous les documents ? Il ne vous reste plus qu’à réserver votre billet d’avion.

Si vous le pouvez, achetez de suite le ticket du retour, car on vous le demandera à la frontière. Si vous ne l’avez pas, vous devrez justifier que vous avez les fonds nécessaires pour l’acheter.

Une fois la frontière passée, vous pouvez vivre en Nouvelle-Zélande pendant 12 mois à compter du jour où vous avez reçu l’autorisation d’y entrer.

PVT Nouvelle-Zélande les questions les plus fréquentes

À qui s’adresse le PVT Nouvelle-Zélande ?

Le permis vacances-travail est accessible aux jeunes de 18 à 30 ans qui veulent à la fois voyager et travailler dans le pays.

Le détenteur du PVT doit partir seul : les enfants à charge ne sont pas acceptés. Si vous désirez vous rendre en Nouvelle-Zélande avec une autre personne, celle-ci doit faire une demande de visa.

Notez qu’il est possible de suivre une formation scolaire, à condition qu’elle n’excède pas 6 mois.

Nouvelle-Zélande PVT : comment l’obtenir ?

L’obtention du PVT est accessible à toute personne qui remplit les critères. Il n’y a aucun quota comme pour le Canasa.

Pour obtenir le visa, faites-en la demande sur le site https://www.immigration.govt.nz/.

Ouvrez un compte, complétez les différents formulaires et attendez la réponse.

Combien de temps le PVT est-il valide ?

Le permis vacances-travail est valable 12 mois. Il n’est pas reconductible. Toutefois, une fois qu’il arrive à expiration, vous pouvez candidater pour un autre pays.

Attention : la date de validité commence au moment où vous entrez dans le pays et non au jour où vous recevez le visa.

Peut-on entrer et sortir de Nouvelle-Zélande autant que l’on veut avec le PVT ?

Oui. Une fois que vous avez le visa, vous pouvez passer la frontière autant de fois que vous voulez. Tant que votre PVT est valide, vous n’avez aucune limitation.

Quels emplois peut-on occuper avec un PVT en Nouvelle-Zélande ?

Avec votre permis vacances-travail, vous êtes autorisés à occuper un emploi à temps partiel. Vous n’avez pas le droit d’accepter un poste à temps plein.

Il n’y a aucune restriction quant au secteur d’activité, tant que vous restez dans la légalité.

Âge maximal pour le PVT Nouvelle-Zélande : 35 ans ou 30 ans ?

Pour un PVT Nouvelle-Zélande, l’âge maximal pour candidater est de 30 ans si vous êtes français. Par contre, si vous avez la nationalité canadienne, il passe à 35 ans.

PVT Nouvelle-Zélande : prix

Le PVT coûte 280 NZ$. Le prix est divisé en 3 parties :

  • Coût du visa (Fee Band) : 190 NZ$
  • Taxe d’immigration (Immigration Levy) : 55 NZ$
  • Taxe tourisme (International Visitor Conservation and Tourism Levy) : 35 NZ$

PVT Nouvelle-Zélande : budget à prévoir pour obtenir le visa

En plus du prix du PVT (380 NZ$), vous devrez acheter le billet aller et retour et prouver aux autorités que vous avez au minimum 4 200 NZ$ sur votre compte en banque.

Avant de partir, vous serez dans l’obligation de souscrire à une assurance. Le coût dépend du degré de couverture choisi.

Pour obtenir votre numéro IRD, vous serez obligé de faire traduire et certifier plusieurs documents, ce qui engendrera un coût supplémentaire.

D’autres frais peuvent être aussi à prévoir, comme des examens médicaux complémentaires si vous avez une maladie ou une affection particulière.

Est-on obligé de demander un numéro IRD pour travailler en Nouvelle-Zélande ?

Non. Toutefois, si vous n’avez pas de numéro IRD, vous paierez 45 % d’impôt sur le revenu. Avec un numéro IRD, vous paierez ne paierez que 10,5 %.

Sachez qu’en Nouvelle-Zélande, les cotisations sont prélevées à la source. Vous ne pouvez pas y échapper.

PVT Nouvelle-Zélande assurance : que doit-elle couvrir ?

L’assurance maladie doit couvrir les frais médicaux et d’hospitalisation. Vous n’êtes donc pas obligé d’en prendre une qui prenne aussi en charge le rapatriement, même si c’est conseillé.

TranferWise : un atout de poids pour partir en Nouvelle-Zélande

Si vous souscrivez à un numéro IRD, on vous demandera des coordonnées bancaires locales.

Grâce au compte multi-devises de Wise, vous pouvez obtenir un numéro de compte néo-zélandais gratuitement. Ainsi, ni vous ni votre employeur n’aurez de frais lorsque votre salaire sera versé.

Mais ce n’est pas tout : vous bénéficierez du taux interbancaire sur toutes les opérations en devises : retrait, paiement et virement. Cela permettra d’amortir le coût de la vie en Nouvelle-Zélande.

Pour plus de flexibilité, prenez la carte bancaire qui coûte 6 € en frais d’envoi. Vous aurez le droit à deux retraits par mois sans frais (max. 200 £).

Prenez de l’avance grâce au compte multi-devises de Wise : ouvrez un compte en quelques minutes et découvrez les nombreux avantages offerts par l’opérateur.

Plus d’infos sur le compte Wise


Sources :

  1. Généralités sur les PVT – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande
  2. Informations sur les PVT pour les Français – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande
  3. Frais des différents visas – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande (p.4)
  4. Critères d’obtention du PVT pour les Français – Funds – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande
  5. Généralités sur le numéro IRD – Getting an IRD number – service des impôts de la Nouvelle-Zélande
  6. Informations générales sur les impôts – Tax Rates – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande
  7. Obtenir un numéro IRD – What happens next – service des impôts de la Nouvelle-Zélande
  8. Critères d’obtention du PVT pour les Français – Identity – service de l’immigration de la Nouvelle-Zélande

Vérifiées pour la dernière fois le 22 janvier 2021


Cette publication est seulement fournie à titre d'information et n'est pas destinée à couvrir l’intégralité des sujets traités. Il ne s'agit pas de conseils. Nous vous invitons à obtenir l'avis préalable d'un professionnel ou d'un spécialiste avant de prendre toute décision sur la base du contenu de cette publication. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part de TransferWise Limited ou de ses sociétés affiliées. Des résultats observés par le passé ne garantissent pas de résultats semblables par la suite. Nous ne donnons aucune déclaration, garantie, directe ou implicite, que le contenu de la publication est exact, complet ou à jour.

Wise est la nouvelle méthode intelligente d'envoyer de l'argent à l'étranger.

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays